Cartomancie: comment ça marche ?

Aujourd’hui nous allons parler de la cartomancie, en particulier comment fonctionne la cartomancie, comment s’y preparer d’un point de vue environnement. Je donnerai quelques conseils pour tous ceux et celles qui souhaitent s’initier à cette pratique divinatoire.

Première étape : le lieu

Trouvez vous un endroit au calme ou un endroit où vous ne serez pas dérangé pour pouvoir effectuer vos tirages, de préférence sur une table ou un bureau en hauteur, assis sur une chaise. N’hésitez pas à le recouvrir si le bois ou si la matière de la table ou du bureau est assez agressive, le recouvrir d’un tissu là par exemple. Personnellement j’adore la nappe de Blessume car elle ne coute pas bien cher, c’est une réel plaisir à toucher et c’est comme si elle me procurait de l’énergie supplémentaire. Ces nappes sont très pratiques car elles vous permettent de manipuler facilement les cartes sans les abîmer.

Deuxième étape : l’ambiance

N’hésitez pas à vous faire une petite ambiance propice à la détente et à la concentration.

Personnellement, j’allume systématiquement de l’encens, j’adore l’odeur de l’encens Nokiba qui me permet de me détendre afin d’être en plus réceptive aux ondes. De plus, pour me procurer une lumière chaude et tamisée, il ne faut surtout pas oublier les bougies. Étant donné que vous avez déjà de l’encens, inutile d’acheter des bougies parfumées. Veillez simplement à acheter des bougies qui tiennent suffisamment longtemps, perso on m’a conseillé celles-ci un jour et j’en suis satisfait, surtout à ce prix, et la durée est de 10 heures environ par bougies, et il s’agit d’un lot de 72 bougies, autant vous dire que vous aurez le temps de vous concentrer sur vos cartes avant de devoir en racheter.

Enfin, j’aime bien mettre un fond de musique sonore, comme des sons de relaxation, par exemple ceci:

Troisième étape : la concentration

Avant de commencer, concentrez vous sur votre énergie intérieure, oubliez tout ce que vous avez fait durant la journée, ne pensez qu’à l’énergie qui vous traverse.

Prenez quelques minutes pour calmer votre respiration, comme pour faire de la méditation, videz votre esprit.

Quatrième étape : les questions à poser

Commencez à présent à réflechir aux questions que vous allez poser. Voici quelques conseils pour formuler vos questions:

  • claires, précises, concises et de préférence relativement courtes
  • il ne faut pas différents éléments dans la même question
  • éviter le négatif ou le double négatif cela pourrait nuire à votre interprétation ou à l’efficacité de votre tirage

Cinquième étape : le tirage

L’interprétation des cartes cause souvent le plus gros problème. Quand vous avez acheté votre jeu de cartes divinatoires (peu importe que ce soit le Tarot de Marseille, Tarot persan, Tarot Divinatoire), vous avez souvent un petit livret à l’intérieur qui vous explique la symbolique de chaque carte vous pouvez vous référer à ce à ce petit livret.

Si vous souhaitez davantage de conseils, vous pouvez évidemment vous procurer des livres qui vous expliquent des cas précis ainsi que des suggestions d’interprétation. Vous pouvez sans problème vous référer également à ce genre d’ouvrage (je vous le conseille d’ailleurs au début), mais dans tous les cas n’hésitez pas à vous fier à votre intuition quand pendant le tirage, et à votre ressenti quand vous voyez l’ensemble de votre tirage. Dans l’explication de chacune, vous pouvez vous référer comme je vous l’expliquais auparavant aux petits livrets ou alors à la synthèse qui est faite, vous avez souvent des petits mots clés qui sont associés à chaque carte.

Si vous avez des tirages où l’interprétation est compliquée, vous trouvez que finalement ça ne veut rien dire, vous pouvez très bien reproduire le tirage une seconde fois, rien ne sert de le faire indéfiniment.

Cela ne veut pas dire que vous ne saurez jamais interpréter les cartes, mais cela peut tout simplement vouloir dire que vous n’etes pas encore prêt(e) et que vous avez encore besoin de pratique, ou encore que la journée d’aujourd’hui n’est pas propice au tirage. Réessayez plus tard ou le lendemain.

Si vous souhaitez recouvrir vos cartes (tirer une nouvelle carte en supplément d’une autre) pour avoir plus de détails, il n’y a pas de souci, mais ne les recouvrez pas à l’infini.

Je conseillerai plutôt de recouvrir une carte, une à deux fois maximum, quand vous tirez une carte et que celle-ci ne vous parle pas, pouvez retirer une deuxième carte dessus, au maximum une troisième carte.

Plus vous la recouvrirez plus ça va s’embrouiller au niveau de son sens, il n’y aura pas du tout de clarification, ça va embrouiller tout le sens de votre tirage donc une ou deux fois suffisent largement.

Quand vous souhaitez effectuer des tirages pour vous même, ce que vous pouvez faire au départ pour vous entraîner, n’hésitez pas à les tirer avec votre main gauche et a les poser avec votre main gauche.

Je m’explique : quand vous battez votre jeu donc vous avez battu vos cartes, vous avez coupé votre jeu, vous l’étalez, vous utilisez votre main gauche, côté coeur, pour tirer vos cartes. Vous disposez vos cartes et si vous voulez les retourner, également avec la main gauche. Faites tout de la main gauche (ce qui est relativement compliqué quand on est droitier). J’espère que cela à pu répondre à certaines de vos questions, n’hésitez pas à me contacter ou à rédiger un commentaire si vous avez des questions.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply