A ceux qui ne savent s’arrĂȘter

 

« J’ai trouvĂ© ma devise – deux verbes auxiliaires : ĂȘtre vaut mieux qu’avoir. »
Marina Tsvetaeva, Vivre dans le feu.

 

A tous ceux qui se poseraient des questions, qui se surprendrait Ă  ĂȘtre trop matĂ©rialiste, Ă  ne pas assez profiter du moment prĂ©sent, des opportunitĂ©s de la vie.

A tous ceux qui se disent constamment « si seulement j’avais », « quand j’aurai », « j’aurais vraiment dû ».

A tous ceux qui ont l’impression de passer Ă  cĂŽtĂ© de quelque chose, de ne pas assez profiter sans pour autant pouvoir s’arrĂȘter et regarder autour de soi.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply